Festival 2020

FEMMES AU TRAVAIL

Quelle image le cinéma donne-t-il du travail des femmes ? Quelle place les femmes au travail occupent-elles dans le cinéma ?

C'est la thématique qu'a voulu aborder la troisième édition de notre festival annuel d'automne, avec une sélection de films éclectique, qui couvre plusieurs époques et plusieurs continents.

Le festival comprendra aussi une soirée spéciale célébrant le centenaire des premiers ciné-clubs.
 

Festival 2020 de Paris 14 Territoire de Cinéma

Les femmes au travail au miroir du cinéma

15 septembre – 15 novembre 2020

Femmes au travail

28 octobre 2020

Centenaire des ciné-clubs

 

Festival Femmes au travail

Mardi 15 septembre 2020 à 20h15 au cinéma Le Denfert

(séance organisée par le ciné-quartier Mouton-Duvernet) :

Be Natural: L'histoire cachée d'Alice Guy-Blaché

(Be Natural: The Untold Story of Alice Guy-Blaché)

Un film de Pamela B. Green (É.U.A., 2018, 2h)

Qui est cette Alice Guy qui a donné son nom à une place de notre arrondissement, au-dessus de l'ancien chemin de fer de petite ceinture au niveau de la rue Didot ?

Comment Alice Guy-Blaché, scénariste, réalisatrice et productrice d'un millier de films à l'époque des premiers pionniers du cinéma, à l'origine de la première histoire narrative en 1896, ayant créé plus de cent-cinquante films au son synchronisé lors de ses vingt ans de carrière, en France et aux États-Unis, a pu atteindre le sommet du succès avant d'être oubliée par l'industrie qu'elle a aidé à créer ?
Son travail inclut notamment des comédies, westerns, drames dans lesquels elle évoque des sujets polémiques. Be Natural: The Untold Story of Alice Guy-Blaché, à mi-chemin entre l'enquête de détective et le biopic, retrace l'histoire du cinéma à travers la vie et la carrière d'Alice, racontés pour la première fois dans leur intégralité.

Le Chaplin Denfert, 24 pl Denfert-Rochereau, Paris 14 — entrée 5€

Vendredi 18 septembre 2020 à 18h à la MVAC de Paris 14e

(séance organisée par le 32 ! Ciné) :

We want Sex Equality

Un film de Nigel Cole (Royaume-Uni, 2010, 1h53)

avec Sally Hawkins, Andrea Riseborough, Jaime Winstone

Travailler autant qu'un homme et ne pas recevoir le même salaire, voilà ce qui met le feu aux poudres lors de ce printemps 1968.

Sensibilisées à cet épineux problème par le syndicaliste Albert Passingham, les 187 couturières de l'usine Ford de Dagenham, dans la banlieue de Londres, se mettent en grève afin d'obtenir l'égalité salariale. Menées par Rita O'Grady, toutes ces femmes aux personnalités hautes en couleur montent des piquets de grève, sortent leurs banderoles et argumentent afin de modifier leurs conditions de travail et des habitudes bien ancrées dans la société d'alors. Soutenues par une partie de la gent masculine de l'usine, elles persévèrent, malgré les tentatives de la maison mère américaine de mettre un terme à toute cette agitation...

MVAC, 22 rue Deparcieux, Paris 14 — entrée libre (mais places limitées)

Mercredi 30 septembre 2020 à 20h au cinéma L'Entrepôt

(séance organisée par le ciné-club Pernety) :

L'amour d'une femme

Un film de Jean Grémillon (France, 1953, 1h44)

avec Micheline Presle, Massimo Girotti, Gaby Morlay

Au milieu du XXe siècle, est-il possible d'exister à la fois en tant que femme et en tant que médecin ?

Après avoir terminé ses études de médecine, Marie Prieur vient s'établir dans l'île d'Ouessant, remplaçant le vieux docteur jusque-là en exercice. Les habitants, d'abord méfiants, finissent par lui accorder leur confiance, grâce à l'intervention de mademoiselle Leblanc, institutrice à la veille de la retraite. Marie fait la connaissance d'André Lorenzi, un ingénieur italien, qui dirige le chantier de construction d'une sirène de brume. Bientôt, une idylle se noue entre eux. Mais André accepte difficilement que Marie continue d'exercer sa profession. Exclusif, il tolère mal de la voir passionnée par ce métier aussi exigeant que prenant...

L'Entrepôt, 7 rue Francis de Pressensé, Paris 14 — entrée 5€

Lundi 5 octobre 2020 à 19h30 au Studio Raspail

(séance organisée par le club des cinéphiles de La Poste) :

Quand une femme monte l'escalier

(女が階段を上る時, Onna ga kaidan wo agaru toki)

Un film de Mikio Naruse (Japon, 1960, 1h51)

avec Hideko Takamine, Masayuki Mori, Daisuke Kato

Pour enfin se mettre à vivre, faut-il sauter le pas et devenir la patronne, ou se ranger derrière un homme ?

Keiko, la trentaine, est veuve depuis cinq ans. Elle gère un bar dans le quartier de Ginza, à Tokyo, réputé pour sa vie nocturne. C’est une « mama-san ». Elle dirige l’établissement,  mais doit rendre des comptes au propriétaire qui a l’œil rivé sur son chiffre d’affaires. Keiko se trouve à un carrefour de sa vie. En rivalité avec des femmes plus jeunes, plus modernes, attirée autant qu’effrayée par une indépendance possible. Aura-t-elle le courage de s’émanciper ?

Studio Raspail, 216 bd Raspail, Paris 14 — entrée 5€

Vendredi 16 octobre 2020 à 19h30 au centre Angel Parra

(séance organisée par le ciné-kino ArtMele) :

Numéro Une

Un film de Tonie Marshall (France, Belgique, 2017, 1h50)

avec Emmanuelle Devos, Richard Berry, Suzanne Clément

Le parcours d’une femme ingénieure pour accéder à la direction d’une entreprise du CAC 40 malgré la misogynie régnant dans ce milieu de pouvoir et grâce au soutien d’un réseau de femmes

Emmanuelle Blachey est une ingénieure brillante et volontaire, qui a gravi les échelons de son entreprise, le géant français de l'énergie, jusqu'au comité exécutif. Un jour, un réseau de femmes d'influence lui propose de l'aider à prendre la tête d'une entreprise du CAC 40. Elle serait la première femme à occuper une telle fonction. Mais dans des sphères encore largement dominées par les hommes, les obstacles d'ordre professionnel et intime se multiplient. La conquête s'annonçait exaltante, mais c'est d'une guerre qu'il s'agit.

Centre Paris Anim' Angel Parra, 183 rue Vercingétorix, Paris 14 — entrée libre

Mercredi 28 octobre 2020 à 21h à L'Entrepôt

(séance organisée par le ciné-club Pernety) :

Les Invisibles

Un film de Louis-Julien Petit (France, 2018, 1h42)

avec Audrey Lamy, Corinne Masiero, Noémie Lvovsky, Déborah Lukumuena

Suite à une décision municipale, l'Envol, centre d'accueil pour femmes SDF, va fermer. Il ne reste plus que trois mois aux travailleuses sociales pour réinsérer coûte que coûte les femmes dont elles s'occupent : falsifications, pistons, mensonges... Désormais, tout est permis !

L'Envol, centre d'accueil de jour pour femmes sans-abri à Anzin, doit fermer ses portes : seulement 4 % des femmes qui y sont accueillies se sont réinsérées, ce qui est jugé insuffisant par la municipalité, qui ne peut plus « continuer à dépenser sans résultats ». Les travailleuses sociales vont faire preuve de désobéissance civile en décidant d’y installer un atelier thérapeutique et un dortoir dans un squat, en toute clandestinité.

L'atelier s'appuie sur la truculente Chantal, SDF et modèle de réinsertion, formée à la réparation d'électroménager à la prison de Loos.

L'Entrepôt, 7 rue Francis de Pressensé, Paris 14 — entrée 5€

Mercredi 4 novembre 2020 à 20h à L'Entrepôt

(séance organisée par le ciné-club Pernety) :

Laura

Un film d'Otto Preminger (États-Unis, 1944, 1h25)

avec Gene Tierney, Dana Andrews, Clifton Webb

Un grand classique du Film Noir, réalisé par Otto Preminger en 1944 d'après une nouvelle de Vera Caspary

Mark McPherson, inspecteur de police à la brigade criminelle, est chargé d'enquêter sur le meurtre de Laura Hunt, une jeune publicitaire. Avant de disparaître, celle-ci s'apprêtait à épouser Shelby Carpenter, un play-boy minable. McPherson découvre que Waldo Lydecker, le chroniqueur mondain qui avait lancé Laura, considérait la jeune femme comme sa création et sa propriété exclusive. Il se servait de son esprit acéré et de sa connaissance du moindre scandale pour écarter tous ses rivaux. Au fur et à mesure que ses investigations progressent, Mark est de plus en plus fasciné par la personnalité et la beauté de la jeune femme, qu'un peintre a magnifiquement saisie dans un portrait...

L'Entrepôt, 7 rue Francis de Pressensé, Paris 14 — entrée 5€

Samedi 14 novembre 2020 (au Foyer des réfugiés à 18h)

(séance organisée par le 32 ! ciné) :

L'aventure de Mme Muir
(The Ghost and Mrs Muir)

Un film de Joseph L. Mankiewicz (États-Unis, 1947, 1h44)

avec Gene Tierney, Rex Harrison, George Sanders, Edna Best

D'après le roman The Ghost and Mrs. Muir, de R. A. Dick (pseudonyme de l'écrivaine irlandaise Josephine Leslie)

Vers 1900, Lucy Muir est une jeune et belle veuve qui décide de se libérer de sa belle famille, et de fuir Londres en allant s'installer, seule avec sa fille et son unique servante, dans un cottage en bord de mer. Elle l'a choisi sur un coup de foudre, et également son prix, mais on dit ce cottage hanté. Elle fait assez rapidement connaissance du fantôme de l'ancien propriétaire des lieux, le Capitaine Cregg, qui n'arrive pas à la faire fuir. Quand Lucy connaît des problèmes financiers, le fantôme la pousse à devenir écrivaine...

 

Poétique, subtil et inclassable, un Mankiewicz lumineux de 1947.

Le 32 ! Ciné, 32 rue Saint-Yves, Paris 14 — entrée libre

Soirée spéciale anniversaire

1920-2020 : les ciné-clubs ont cent ans

 

En 1920, le critique de cinéma Louis Delluc fonde le premier ciné-club, et fait paraître, dans le premier numéro du journal qu'il vient de fonder, un manifeste intitulé « Ce que doivent être le ciné-club et son journal ».

C'est le point de départ d'un mouvement de revendication culturelle qui dure encore aujourd'hui, cent ans plus tard, et qui est porteur d'un idéal de démocratisation du cinéma, porté au cœur de ses publics, et engageant un dialogue avec ceux-ci.

Pour célébrer cet anniversaire, Paris 14 Territoire de cinéma organise une soirée spéciale le mercredi 28 octobre à l'Entrepôt, à partir de 18h.

Soirée spéciale Anniversaire des ciné-clubs à l'Entrepôt

Table-ronde avec Léo Souillés-Debats, historien du cinéma :

Les ciné-clubs ont cent ans !

Retour sur un siècle de projections, de discussions et de passion du cinéma.

Présentation de l'ouvrage « Le cinéma dans nos vies » :

Le cinéma dans nos vies

par Christiane Étévé et Catherine Petit

Recueil d'histoires de vies de quelques cinéphiles

Centenaire de Gene Tieney :

Carte blanche à Rémi Bienvenu

En 2020, l'actrice américaine Gene Tierney (à l'écran sur deux des films de notre festival Femmes au travail) aurait eu cent ans. C'est l'occasion pour l'un de ses fans, Rémi Bienvenu, de lui rendre un hommage.

Projection à 21h

© 2020 par Paris 14 Territoire de Cinéma — Pascal Vailant. Créé avec Wix.com
 

  • w-facebook
  • Twitter Clean
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now